Negima ! Mahora Legends !

Rejoignez le forum de Negima ! RPG et devenez un(e) puissant(e) magicien(ne) ou un(e) grand(e) guerrier (ère) ! Entre cours, histoires d'amour et duels de magies, entrez dans la légende !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Lun 29 Oct - 15:31

Une douce musique résonnait dans ma tête. Une magnifique musique. J'entendait des touches de piano qui s'actionnait, lentement... Puis un air de flûte qui rejoignait le piano... Enfin, mon amour rejoignit la mélodie avec des petits chants qu'il faisait si bien. Seulement, il paraissait si triste ! Le pire restait à venir : je me voyais m'avancer vers ce petit être désemparé, lui redonner le sourire. Il était heureux. Ah ! Je reconnu cette musique... C'était celle que je lui faisait écouter, parce qu'il chantait dessus. C'était si mignon... Je voulais la faire disparaître du plus profond de mon âme. Quest-ce que je voulais faire disparaître ? Cette pensée, cette musique. Je n'en savais rien. J'en ignorait aussi la raison. D'habitude, j'étais heureuse quand je le voyais sourire. Pas cette fois-ci. Cette musique me dérangeait. Je frissonna. J'avais la chair de poule. Je fronca les sourcils, angoissée au plus haut point. La raison était juste une petite musique douce. A moins que ce ne soit Kota ? Bien que mes yeux soient fermés, de nombreuses larmes coulèrent sur mes draps, sans vraiment savoir pourquoi. Un frisson me parcourut le dos, ce qui me fit atrocement mal. Mes yeux s'ouvrirent alors brusquemment et je me redressais sur mon lit de la même manière. Un cri s'échappa également de ma gorge, désséchée. Je retomba su mon lit, referma les yeux, et éclata en sanglots. Je criait presque, tellment mes pleurs était forts. Ce qui me fit verser le plus de larmes, était que personne ne venait. J'aurais voulu qu' Amy soit là. Elle, elle me comprenait. Je ne pouvais pas m'empêcher de pleurer. Encore une journée qui commenceait au plus mal. Est-ce ue j'allais tenir pour les cours ? Non, je me voyais mal y allé dans cet état là. Je sécha mes larmes, et je m'habilla - je n'allais pas rester la journée à me morfondre dans cette pièce. J'étais mal, donc je ne pris rien à manger. Je me brossa les cheveux et les dents, puis... Je ne savais pas quoi faire. Où aller ? Hmm... Un bon endroit pour sécher les cours... L'arbre Monde. A cet heure là, soit les gens dormait, soit il était en cours. Donc, il n'y aura surement que moi là-bas. Je partit à travers le campus. Je m'arrêta à la place de l'Arbre Monde comme prévu. Il n'y avait personne ? Mais quest-ce que je peux être conne parfois. L'ombre derrière l'arbre, c'était des poubelles peut-être ? Et le bruit, la femme de ménage bien sur. Je sortie une cigarette de ma poche - comme à mon habitude quand je suis en mode Hinata - et l'alluma. Je mis du temps à comprendre. Ce qu'était l'ombre de l'autre côté de la place je veux dire. Une personne, bah oui ! Pff... C'était clair : je n'allais pas bien. Pas du tout. Pas bien du tout même, car, en plus, pour la première fois de ma vie, même si j'avais terriblement envie de rester seule - comme à mon habitude quand je suis en mode Hinata - , je m'essaya à parler avec cette personne. La seule chose qui me passa par la tête était de lui proposer une cigarette. Geste très sympa venant de moi qui ne veux partager mes clopes avec personne, pour rien au monde. M'enfin bon, proposer une cigarette, pour entamer la discut, euh... Bizarre on va dire. Cepndant, que ce soit clair entre nous : sur ce que je venait de faire - c'est à dire lui proposer une cigarette -, je ne voudrais aucun commentaires. Compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisame Hasegawa

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 19
Localisation : Devant son ordi
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3-A
Partenaire(s) : Mon ordi ! :P

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Lun 5 Nov - 12:26

La douce lumière rentra dans ma chambre, me réveillant. J'étais encore dans les vapes, quand je me rendis compte que j'étais assise devant mon ordinateur. J'ai du passé toute la nuit dessus pour rester la number one des idoles du net. Ce n'est pas tous les jours faciles d'en être une. Il faut se battre chaque jour. J'avais mon casque sur les oreilles, la musique à fond dedans. Ce qui me vaut une petite danse totalement ridicule, dont j'étais la seule spectatrice. Mes mouvements gracieux, je dansais au fil de la musique de rock. De quoi te mettre de bonne humeur le matin. J'avais oublié qu'il y avait cours aussi. Pas envie aujourd'hui. De plus, ma classe peut bien se passer de moi. Je ne suis pas tant utile que ça. Je me relevas de ma chaise, éteignit mon ordinateur qui était resté allumer toute la nuit et posa le casque. Je partis en direction de la salle de bain. J'enlevas mes lunettes, puis rentra dans la douche. Je sentais les fines gouttelettes d'eaux me tombaient dessus, me réveillant on ne peut mieux. C'était ce qu'il me fallait pour commencer ma journée.

Après les quelques minutes, qui auraient pu être des heures, passaient sous la douche, je m'habillas enfin. La lumière se fessait rare dehors, personne ne devrait être lever à cette heure-ci. Sauf ceux qui vont en cour, bien sûr. Je m'habillas normalement, sans cette horrible uniforme que je me dois de me porter tous les jours, à mon plus grand malheur. Un jean, un Tee-shirt plus une veste, c'est bon. Je peux enfin partir de ce fichu pensionnat remplie de gamines. Quoi de mieux pour commencer la journée que de sortir, l'ordinateur portable à la main. Je me dois, pour mes fans de mon site, de rester la numéro un dans les idoles du net. Je ne peux pas laisser mes fans comme ça, je suis sûr qu'une journée sans ordinateur. Il n'y survivrait pas. Ma veste enfilait, je sortis rapidement de ma chambre, laisser toujours en bordel. On ne change pas les bonnes habitudes, à ce qu'on dit.

A peine un pas dehors, que je sens la brise du matin m'atteindre en pleine face. J'aurais du me couvrir plus chaudement, mais l'envie n'y était pas. Je vais devoir faire avec. Toujours mon ordinateur portable à la main, je me dirigeas naturellement vers l'Arbre Monde. Là, personne ne devrait y être. A moins quelques exceptions, mais je ne pense pas. Après quelques minutes de marche, je pris place en bas de l'arbre. Ouvrant mon ordinateur en effleurant les touches du bout de mes doigts. Ce n'est pas tous les jours faciles. Après quelques minutes de contemplation suprême de mon ordinateur, je commenças enfin à surveiller mon blog. En aucun cas, je dois me faire dépasser. Même s'il y a encore de la marge, j'ai envie de dire.

Personne ne peut dépasser Chu !

Je ne suis jamais discrète. Je suis obligée de parler à haute voix. Mais je m'en fiche un peu, il n'y a personne à côté de moi. Ou au alentour. Ma maladresse est réglée. Je retournas petit à petit dans mes affaires, mon casque emportait avec moi, ce retrouva machinalement sur mes oreilles. Musique à fond, pour changer. Je n'entendais plus rien, au alentour de moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Mar 6 Nov - 20:52

Ok. Moi qui avait fait une belle tentative, bah elle me répond pas. Le jeune fille n'avait pas bronché. Je vais me placé devant elle, comme ça elle me vera !. Et je restais planté là, avec mon paquet de cigarette en main. Euh... Cette fille me dit quelque chose. J'entarperçu l'écran de son ordi. Chu ! Chu ? C'était Chu ? Nan, sans doute une fan de Chu, qui voulait lui resembler au max, sauf qu'elle avait des lunettes. Mais la ressemblance était... flagrante. Jusqu'à ce que j'entende :

Personne ne peut dépasser Chu !

D'accord, si c'était bien elle, elle n'aurait jamais dit ça. Bon. Soit c'est bien elle et alors elle se la croit un peu trop, soit c'es juste une grande fan. Enfin, fan, à l'extrême. Je continua ma cigarrette toute seule - pauvre de moi qui lui avait proposé si gentillement... snif - et je m'asseya sur la place de l'arbre Mo,de. Je continua ma cigarette... Après avoir continuer longuement cette cigarette en pensant à de chises bien tristes, je l'éteint puis m'allongea sur les marches. Je crois que j'étais assez fatiguée, car je m'endormis. J'ai du dormir à peu près trentes minutes. Enfin, je n'ai absolument pas bien dormie. Peut-être à cause de ces marches, qui n'arrivait pas à la cheville de mon doux matelas ? Peut-être bien. En même temps, on ne leurs demandait pas d'être toutes douces et meulleuse pour dormir dessus. Enfin passons. La même musique, l'atroce musique pris place dasn ma tête. Le temps que je dorme et un peu après même - soit environ trentes minutes - restait un moment... Je n'aurais pas de mots pour qualifier ça. " Horrible " , " terrible " , ces mots ne sufisent pas du tout. C'était bien pire que ça. Certes, la douleur était moins forte que ce matin. Cepndendant elle restait... Ah ! Je n'ai toujours pas de mots ! Des images, cette chanson, des paroles puis une pensée. C'était ce qu'il y avait pendant mon sommeil. Je ne pourrasi pas vous les décrre, rien que d'en parler me fait horriblement soufrir. Ce calvaire se finis enfin - du moins je le pensais - quand je me réveilla. Mais pas du tout, la petite musique continuai à résonner dans ma tête. Je m'essaya à m'asseoir, seulement, un puissant mal de crâne m'en empêcha. Je retomba donc au sol, tout comme ce matin - en beaucoup moins douleureux. J'avasi mal à la tête. ( Vous l'aurez compris.) Je ferma les yeux, et comme décidément je manquais de sommeil je m'endormit à nouveau. Cette fois c'était beaucoup plus doux : je ne pensais à rien. Pas de rêve, mais pas non plus de cauchemar. Rien, absolument rien. Du vide. C'était agréable. Non en fait, ça m'a juste reposée. C'était ni agréable, ni désagrable d'ailleurs, puisque je ne pensais à strictement rien. Il y avait tellement rien que je n'ai pas pu définir le temps que j'avais dormie. Une journée ? Une heure seulement ? Mon portable afficha l'heure à laquelle je m'étais endormie + dix minutes. Pourtant, pour dix minutes, j'étasi reposée. Coimme quoi dix mi nutes de rien repose. Pour éviter que cette chanson reprenne le dessus, je me chyangea dirtectement les idées en prenant un sujet au hasard : Chu. Du moins, si c'était bien Chu. JE veux dire, la personne de l'autre côté de l'Arbre Monde. Les minutes qui suivirent était je dois dire assez marrantes. Quest-ce qui était marrant ? Humm... Rien. Enfin, pas grand-chose. JE ne faisait que l'obserbver. Mais c'était drôle. Cet air si sérieux sur son visage en train de taper sur son ordi... Et si ce n'était pas Chu ? Ni une fan ? Juste quelqu'un qui n'a srtictement rien à voir avec Chu ? Je rougis. Je rougis souvent en ce moment : quand m'a prof principale m'a entendue geuler comme une dingue pour Kaho, aux intéros de maths, de japonais et d'anglais, sans compter la gifle de Kyoku-chan ( ça c'était pas de ma faute ), et encore, j'en passe... Après tout, que ce noit pas Chu ou une fan peut importe. On pourra juste se dire que je suis vraiment conne. Je vous l'accorde, on le savait depuis bien longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisame Hasegawa

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 19
Localisation : Devant son ordi
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3-A
Partenaire(s) : Mon ordi ! :P

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Mar 6 Nov - 21:34

J’étais toujours sur mon ordinateur, surveillant les moindres détails sur mon blog. Changer des photos, les retoucher, changer le décor. C’était tout un travail, un travail à plein temps. On ne peut jamais se reposer, sinon je risque de perdre ma place de numéro un des idoles du net. Et je ne me le permettrais jamais. Je me tapotais sur l’écran au fil de la musique, bougeant quelques fois la tête pour être totalement dans le rythme. Même si je pouvais être ridicule. Je m’en foutais. Je m’occupais intégralement de mon ordinateur. Les commentaires défilaient devant moi, tous plus élogieux les uns que les autres. Un sourie apparue sur mes lèvres. Ce que ça pouvait faire du bien des compliments. Cliquant à toute vitesse, je remarquai rapidement que je dépassai de loin l’idole numéro deux. C’était une journée comme celle-ci, où il fallait mieux que je reste dehors ou dans ma chambre. Sur mon blog, que devoir allait dans ces cours inutiles que l’administration nous sert.

Tout en effleurant les touches de mes doigts, une jeune fille se mit devant moi. Elle voulait me voir ? Me rencontrer ? M’aurait-elle reconnue en tant que Chu ? Ou en tant que Chisame Hasegawa, la fille la plus timide et seule de l’établissement de Mahora ? J’ai beaucoup trop de question. De plus, cette jeune fille fumait, elle m’envoyait cette magnifique odeur de cigarette dessus. A t’en faire vomir, d’ailleurs, j’aurais bien voulu la dégager de là. Au lieu de m’empester en me regardant d’un air assez étrange, je dois dire. Cette fille termina sa cigarette sur les marches près de l’Arbre Monde, et la jeta non loin de moi. Elle n’aurait pas pu la bouffer cette merde ?!

Je continuais à écrire sur mon ordinateur divers commentaires, et postais diverses photos pour divertir mes fans connectaient en ce moment même. Je regardais aussi la jeune fille, elle semblait s’assoupir. Elle a du passé une mauvaise journée pour tomber sur les marches et presque instantanément s’endormir. Cette demoiselle est bizarre. Elle se releva, s’assoie puis retomba au sol. J’aurais bien voulu me foutre de sa gueule, mais j’étais trop occupé par mon blog. On aurait dit qu’elle se rendormait une seconde fois. C’est qu’elle est fatiguée mademoiselle. Qu’est-ce qu’elle aurait bien pu faire pour être dans cette état la. Dormir de fois de suites, sans trop de temps d’écart. Une fois trente minutes et l’autre, presque dix minutes. Elle n’a pas du dormir de la nuit. Je me demande comment elle s’appelle. Elle m’intrigue trop. Ça m’énerve. Et à force de penser à elle et tous ce qui l’entoure, je me retrouve à écrire n’importe quoi. Mon blog va mal finir si je continue dans cette voix. Je ne me le permettrais sous aucun prétexte. Ce blog, c’est presque ma vie. Alors pas touche.

Après quelques hésitations, je me décidai enfin d’aller la voir. Au moins, pour lui dire bonjours où n’importe quoi. Juste une parole pour savoir, si elle à découvert un lien entre moi et Chu. Personne ne doit le savoir. Ça ruinerait ma carrière, et je ne pourrais plus sortir de chez moi normalement. Même si cette célébrité pourrait me tenter, je n’en vois pas trop l’utilité. Le jour, je suis une collégienne comme les autres, quoique plus mature. La nuit je suis une idole du net la plus populaire du moment et la plus vue dans ce pays. De quoi faire envier, mais ma condition me convient réellement. Je ne cherche rien d’autre.
Je me levai de ma marche et alla la voir. Arriver devant elle, je ne pu m’empêcher de regarder à côté d’elle. Ma timidité, toujours et encore là.

Salut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Mer 7 Nov - 23:20

J'étais assise depuis tout à l'heure, à regarder la jeune fille bouger en même temps que la musique - enfin j'imagine qu'elle bougeait en rythme avec la musique, puisqu'elle avait un casque - , restant très sérieuse pourtant. De plus, elle était sur son ordi, donc elle restait très concentrée. Je restais fidèle à mon poste d'observation. Elle était très jolie. Normale, si c'était Chu. Cependant je n'arrivais pas à comprendre pourquoi elle restait avec des lunettes et ses cheveux atachées en queue de cheval. Si elle a des problèmes de visions, jolie comme elle est, à sa place j'aurais mis des lentilles de contacts. Et puis, c'est plus mignon les cheveux détachées. Bon alors, ce n'était donc pas Chu ?


Me sortant de mon délire sur elle-même, la jeune fille m'adressa un " Salut ". Je lui rétorqua un " Salut ! " à mon tour. En passant je m'excusa pour la cigarette, au cas où ça l'aurait gênée, tout à l'heure. J'en profita également pour lui faire remarquer qu'elle ressembalit énormément à Chu. Il ne restait plus qu'à attendre ça réponse. Pour savoir si c'était bien Chu. Je me doutais bien qu'elle n'allait pas me balancé comme ça qu'elle était Chu si elle l'était. Ca n'allait pas être aussi facile je m'en doutais bien. Je m'attendais plutôt à ce qu'elle nie l'être - Chu - si finalement elle l'était, qu'elle se dise fan de Chu si elle était fan de Chu, et quelle réprime juste un " Ah bon ? " ou bien " Chu ? Qui c'est ? " si elle n'avait rien à voir avec elle. Après, je me trompait peut-être. Mais bon, il fallait bien se basé sur quelque chose pour avoir une chance de savoir si c'était bien Chu. J'attendais donc la réaction de cette jeune fille, juste en face de moi, avec la plus grande impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisame Hasegawa

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 19
Localisation : Devant son ordi
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3-A
Partenaire(s) : Mon ordi ! :P

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Jeu 8 Nov - 0:02

Après mettre placer devant cette fille. Je pouvais enfin la décrire. Une jeune fille aux cheveux noirs, avec une frange. Assez belle quand même. Mais impossible qu’elle puisse détacher Chu. Personne ne lui arrive à la cheville ! Elle avait des yeux marrons qui lui allaient certainement bien. Je pouvais bien dire qu’elle avait tout pour plaire. Elle n’avait pas l’air timide, le contraire de moi, on va dire. En faite, je pense que plus timide que moi, c’est la mort non. J’avais l’air d’une cruche, devant elle. Pourquoi je n’irais pas m’assoir près d’elle ? Encore et toujours cette timidité qui me fait tant défauts dans ce bas monde. Mon ordinateur à la main, le casque posait de chaque côté de mes épaules, j’avais vraiment l’air d’une geek. Ce que je suis, sans doute. Pourquoi ce mot. Parce que je passe mes journées dessus, sans pouvoir le lâcher. Une habitude, ça c’est sûr. Impossible à m’enlever. Enfin, sauf quelques minutes.

La jeune fille me répondit par un même « Salut ! ». Je sens que cette conversation va aller de plus en plus loin. Voir, on va devenir les meilleurs amies du monde. La joue où je suis amie avec une personne de mon âge et qui est un minimum de maturité, je ne sais pas ce qui va se passer. La magie va apparaître, tout le monde va devenir magicien du jour au lendemain ? Je délire encore. Encore, les vidéos que je regarde sur internet sont des fake. Elles ne sont pas vraies, la plupart sont truquées d’effets spéciaux. La magie n’existe pas sur Terre. Même si quelques tours ne m’auraient pas déplus. Enfin, je délire encore. C’est peut-être les ondes que m’envoie mon ordinateur qui me permettent de me retrouver dans cet état ? Je n’en sais rien. J’irais me renseigner la prochaine fois. C’est toujours bon d’avoir internet, on t’apprend beaucoup de chose. Voir des choses inutiles, mais toujours des choses.

La fille s’excusa pour le coup de la cigarette. Avec cette maudite fumée, j’empeste maintenant, sympa quand même qu’elle se soit excuser pour ce machin de drogué. Elle aurait pu quand même se barrer, elle n’était pas obligée d’être à côté de moi pour fermer cette merde. Franchement, les personnes d’aujourd’hui me déçoivent de plus en plus. Je me demande si certains ont perdu leurs cerveaux à la naissance, ou qu’ils sont naturellement cons. C’est une question à voir et encore à vérifier. Après quelques secondes de silences totales, où on aurait pu entendre les oiseaux chantaient et le bruit du vent sur les arbres. La jeune fille m’affirma que je ressemblais énormément à Chu. Je ne lui ressemble pas tant que ça. En fait, si, vu que c’est moi. Mais comment cette fille pouvait bien savoir qui j’étais vraiment. Elle m’espionnait, elle connaissait déjà le blog de Chu. Était-elle l’une de mes premiers fans, ou une qui me détestaient au plus au point ?

Il est vrai que je ressemble physique à Chu, c’est même très flatteur de sa part de me dire ça. Ca prouve que derrière ces lunettes et ses cheveux attachés, je suis quand une belle jeune fille. Ce que je n’y crois pas tant que ça. Mais si cette fille le trouve, c’est que ce doit être vrai. Je devais répondre quoi au juste. Je ne pouvais vraiment pas dire que j’étais réellement Chu. Je ne pourrais plus vivre normalement après, et ça je m’en voudrais. En fait, il me faudrait une réponse qui me conviendrait à moi et à elle. Que je sois crédible. Bon, bon…

Chu ? Tu veux dire l’idole la plus populaire du net ? Je ne savais pas, je ne suis juste fan d’elle. Rien de plus. Tu l’as connais aussi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Jeu 15 Nov - 21:16

Après lui avoir lancé le "salut", je me demandais si c'était une mauvaise chose. Elle était resté debout depuis pas mal de temps, ne bougeait pas ave son ordi et son casque sur les épaules. Après avoir longtemps réflchis sur le pourquoi du rester planté là, j'en conclus qu'elle n'avait pas aimé la cigarette. Je m'excusa donc pour la fumée, puis la jeune fille ne profita cependant pas de l'occasion pour parler. Elle restait de marbre. La cigarette n'était peut-être pas ce qu'elle me reprochait. Je ne pouvait pas conclure qu'elle n'avait tout simplement pas envie de parler ou qu'elle ne savait pas quoi dire : c'était elle qui était venue me voir, et qui avait commencé la discussion.

On restais dans le silence, ne sachant pas si elle me reprochait quelque chose, et elle, ne sachant pas à quoi elle pensait je ne peux donc pas vous le dire je suis désolée. Je n'avais aucune idée de comment rompre ce lon g silence, c'était assez délicat d'ailleurs, car si elle me reprochait quoi que ce soit, et que je ne savais pas ce que c'était, enfin c'était compliqué de dire quelque chose alors que cette fille m'en voulait, ou pas d'ailleurs. Je finit par lui sortir qu'elle ressemblait à Chu, pour continuer avec cette histoire. Ce qui ne semblait l'a faire réagir non plus. Toujours rien à dire apparemment. J'avais pris l'intiative deux fois, j'attendais qu'elle le prenne elle. Si elle devait me faire remarquer quoi que ce soit, qu'elle me le fasse remarquer. Et si elle n'avait rien à me faire remarquer, et bien je ne savais pas quoi dire auquel elle répondrait. Si elle commence à parler de quelque chose, au moins je suis sur qu'on pourra continuer sur cette conversation. Moi, je pourrais la mettre mal à l'aise ou quelque cose dans le genre, puisque qu'elle m'a l'air bien timide la demoiselle. Malgré sa timidité, elle brisa le silence - merci d'ailleurs, parce que je savais pas quoi faire, j'étais un peu embarassée ont va dire.

Chu ? Tu veux dire l’idole la plus populaire du net ? Je ne savais pas, je ne suis juste fan d’elle. Rien de plus. Tu l’as connais aussi ?

Ouais ! J'ai au moins une certitude : je ne passe pas pour une idiote ! Si elle n'avait rien à voir avec elle, je serias passée pour une abrutie. Là, ben au moins elle est fan ! D'où la ressemblance ? Elle dit qu'elle est juste fan de plus, et qu'elle ne savsit pas pour la ressemblance. Alors j'ai deux possibilitées.
1. Elle est fan de Chu, masi pour le physique rien à voir, elle fait pas exprès de lui ressembler. Résultat je passe quand même pour une conne.
2. C'est Chu qui cache sa vie sur le net. Résultat je passe pas pour uen conne, mais pour une fille extrèment intelligente qui a deviné qu'elle était Chu.
Personnellement, je préfère la deuxième solution. C'est... Comment dire... Mieux ? Oui, mieux. Bon, si ce n'est pas Chu, et juste uen fan, je ne vais pas continuer dasn ce sens, je me ridiculiserais encore plus, ce que j'aimerais éviter.

"-Ah, une fan. Humm, oui, je connais. Enfin, vaguement, une de mes amies en est fan en fait. On aurait dit une grande fan de Chu qui essaie de lui ressembler. Sans les lunettes et avec tes cheveux détachés, tu lui ressemblerais vraiment, je t'assure. La couleur, des cheveux, la longeur, et puis, tu lui ressembles même au niveau du visage. J'ai vraiment cru que tu étais Chu ! "

La discussion avencait disons... lentement. Et elle n'était pas prête de me dire quoi que ce soit sur qui elle était réellement, si c'était Chu. Pas gagnée mon truc quoi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisame Hasegawa

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 19
Localisation : Devant son ordi
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3-A
Partenaire(s) : Mon ordi ! :P

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Sam 17 Nov - 0:35

Je restais comme une cruche, debout devant elle. Me demandant si je devais m’assoir ou tout simplement rester devant elle, de manière polie. C’est bien ce qui pourrait me ressembler, une fille bien polie. Ce qui est totalement le contraire du moi du net. Chu, en clair. J’étais plus extravagante, plus sexy, enfin tous les effets que peut apporter internet sur un corps humain en l’embellissant. Une vraie prouesse informatique, un vrai miracle. Comment ne pas retoucher une photo après l’avoir prise, comment ne pas cacher ses trois-quatre boutons qui se perdent sur les visages des gens. Cacher le problème des yeux rouges. Corriger plein de problème grâce à internet.

Cette question. Pourquoi je ressemblais autant à Chu, mais tout simplement que c’est moi chère fan ! Ce qui peut être sûr, c’est que je ne peux pas te le dire comme ça, tu vois. C’est impossible. Sinon, cela ruinerais ma profession de collégienne libre pour être une adolescente star. Quelques choses d’ignobles, je peux encore me rappeler des articles que j’ai lus sur d’autres blogs, les chutes des enfants stars. A m’en faire frissonner. C’est horrible, je ne veux pas être une star. Ou juste de l’autre coté, dans cet univers parallèles qu’est mon ordinateur portable. Il me sert tellement, pour une fois que je pourrais remercier mon père pour ce qu’il m’achète. Pour une fois qu’il me sert lui. Je ne l’aime pas tant que ça, mon père. Il a bien quitté ma mère en la trompant. Mais après, ce n’est pas mes affaires. Donc je n’ai pas écouté tous ce que les deux m’ont dits.

La jeune fille en face de moi semblait réfléchir comme une malade. Me prenait-elle vraiment pour Chu ? Si c’était dans cette voie là, je devrais m’inquiéter. Bien que ce compliment puisse me toucher, je dois faire plus attention. Mais comment a-t-elle pu me reconnaître derrière les défauts que j’ai. Elle doit vraiment avoir un pouvoir d’analyse extrême. C’est un peu comme dans ces jeux-vidéos de stratégies où tu dois analyser la scène vingt fois avant d’y avancer sans crainte. J’avais la même impression avec elle, sauf que c’était moi la scène et elle le scruteur. De quoi me mettre mal-à-l’aise. Ma timidité revient tellement souvent en même temps. Je ne peux pas faire un pas dans la rue sans que le rouge me monte aux joues. Un vrai handicape, j’en suis sûr. Cela doit être une grave maladie.

"-Ah, une fan. Humm, oui, je connais. Enfin, vaguement, une de mes amies en est fan en fait. On aurait dit une grande fan de Chu qui essaie de lui ressembler. Sans les lunettes et avec tes cheveux détachés, tu lui ressemblerais vraiment, je t'assure. La couleur, des cheveux, la longueur, et puis, tu lui ressembles même au niveau du visage. J'ai vraiment cru que tu étais Chu ! "

La jeune fille avançait toujours dans la même voie. Elle voulait vraiment que je lui déclare d’un coup que c’était réellement moi, Chu. Cette idole du net extrêmement populaire, dont les fans s’arrachent des photos d’elle sur son blog. Je ne veux pas du tout me vanter, enfin, si un peu. Pour une fois que j’ai quelques choses en plus que les autres. Que je ne suis pas aussi banale que les autres personnes du sexe masculin peuvent me donner. Pour une fois que j’attire leurs yeux. Je la regardai puis m’assit ENFIN à côté d’elle. Puis, je la regardai sans rougir. Un exploit, des plus incroyables pour une fille de ma nature, j’en suis formelle. Je devais être cramoisis à cette heure-ci mais là, rien. J’avais réussi à me contrôler. Enfin.

Je t’assure que je ne suis qu’une fan de cette idole du net. D’ailleurs, je ne vois rien sans mes lunettes, je ne peux donc pas la ressembler. Bien sûr, je ne supporte pas les lentilles. J’en sais même pas la raison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Sam 17 Nov - 17:44

Je n'étais pas sur que c'était Chu. En fait, il y avait plus de possibilité que ce soit une fan que Chu. Mais je restais scotché comme une conne, je me raccrochais à l'idée que c'était Chu. Mais c'était juste un fan ! Certes, cependant, c'est quelque part un compliment que je lui fait. Toute personne qui entends ça, et qui connait Chu, est très heureux. Il vous sortirait plutôt un truc genre " Sérieux ? Je savais pas. C'est cool... " Parce que quand on vous dit que vous ressemblez à Chu, que vous êtes fan, à prioris on se réjouis un peu plus que ça. On va pas répondre " Je suis juste une fan, rien de plus. " On est heureux quoi ! La fille que j'avais en face de moi semblait plus énervée... Quand même pas énervée, mais pas heureuse en tout cas. Sinon, elle ne le montrais pas. Bizarre pour une fan. Bizarre POUR UNE FAN. Pas pour Chu. Je suis juste un tout petit peu chiante à la fin. Sinon, c'est tout.

Je t’assure que je ne suis qu’une fan de cette idole du net. D’ailleurs, je ne vois rien sans mes lunettes, je ne peux donc pas la ressembler. Bien sûr, je ne supporte pas les lentilles. J’en sais même pas la raison.

J'avais beau faire chier le monde à la fin, être chiante etc, c'était bizarre vraiment. A sa place, en étant une fan, je n'aurais pas nier tant que ç le fait d'être Chu. Je ne l'ai jamais suppposer. Direct sur la déffensive, alors que je ne lui ai pas demandé si elle était Chu, ou autres demande dans le même genre. Ca fait deux fois quand même. Une fan vraiment ne réagirais pas comme elle l'a fait. "Je ne suis pas Chu, je t'assures ! " Une fan répondrait-elle deux fois ça, alors que je ne lui ai fait que remarqué qu'elle ressemblait à son idole ? Sérieusement ? En plus, l'excuse des lunettes, sans mes lentilles je ne vois rien, je peux donc pas lui ressembler, c'est bizarre. Même si c'est vrai, justement ça fait trop " excuse " . Tout mène à croire qu'elle ets Chu...

D'accord. Si " tout mène à croire qu'elle est Chu " et que j'ai vraiment envie de savoir si elle l'ai, je n'ia qu'à faire un test. Je ne pense pas que ce soit juste une fan peu commode. Si elle aurait été comme ça, elle m'aurait juste envoyer sur les roses, pas donné une excuse. Je fait travailler mon cerveau, et je cherche. Non c'est débile puisqu je l'ai déjà trouvée, pas la peine de chercher. Je pense lui demander de détacher ses cheveux.

La jeune fille me regardait. Elle était toujours debout, depuis tout à l'heure. Vu le temps où le silence à régner, elle devait l'être depuis pas mal de temps je pense. Puis, elle s'assit à mes côtés. Je n'ose pensée " enfin ". Je ne sais pas ce qu'il lui a pris, peut-être avait-elle mal au jambes, mais je n'ai pas compris pourquoi. Si j'était Chu, et si c'était Chu, je ne me serais pas assise à mes côtés. Tout simplement parce que je relevais sa ressemblance avec Chu, et qu'elle me dévisageait. Ce qui me permettait de la regarder mieux, en étant debout, c'était plus compliquée. Je la pensait timide. En tout cas, plus timide, afin de rougir quand elle s'assit à côté de moi par exemple, ou quand elle me dévisage clairement et qu'elle le montre. Non, rien, pas le moindre rougissement de rien du tout, pas le moindre tremblement, ni dans la voix, ni sur elle-même : elle était sur d'elle. En tout cas c'était l'image qu'elle montrait d'elle. A ce niveau, à côtée de moi, je pouvais l'observer plus facilement. Il n'y avait pas de doute, c'était Chu. Bon, elle avait surement fait une ou deux p'tites retouche sur ses photos... Mais c'était Chu, j'en étais sur.

" - Hinata Hinazaki. Ravie de faire ta connaissance. Tu sais, je ne remet pas en question le fait que tu n'est pas Chu. La preuve, tu ne voie rien sans tes lunettes, et tu ne supportes pas les lentilles. Même avec les cheveux détachées, si tu n'est pas Chu, tu ne dois pas lui ressembler sinon, tu l'aurais remarquée depuis longtemps. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisame Hasegawa

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 19
Localisation : Devant son ordi
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3-A
Partenaire(s) : Mon ordi ! :P

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Sam 24 Nov - 0:18

Je me sentais beaucoup trop sur la défensive. Peut-être que cette fille me prenait vraiment pour Chu ? Dans ce cas, je dois vraiment m'inquiéter. Normalement, quand on est fan de quelque un et qu'on te fait une comparaison. La première réaction serait de sauter de joie. Pourquoi ce n'était pas mon cas ? Peut-être parce que j'étais réellement Chu. Mais que je devais fermer ma petite g*e*le pour par attirer l'attention des autres sur ce corps de rêve qu'est le mien. Je disjoncte encore. Faut vraiment que j'apprenne à me calmer. J'ai pourtant l'air si simple et docile. Mais derrière cet aspect d'intello parfaite, ce cache quelque une personne excentrique ! Prêt à n'importe quelle conneries sur le net. Un vrai délire. Mais là, n'est pas vraiment la question qu'on me pose.

" - Hinata Hinazaki. Ravie de faire ta connaissance. Tu sais, je ne remet pas en question le fait que tu n'est pas Chu. La preuve, tu ne voie rien sans tes lunettes, et tu ne supportes pas les lentilles. Même avec les cheveux détachées, si tu n'est pas Chu, tu ne dois pas lui ressembler sinon, tu l'aurais remarquée depuis longtemps. "

Pourquoi s'était-elle présentée si soudainement. Je n'avais rien demandé. D'ailleurs pourquoi j'étais partie lui taper la causette, alors que cette fille, je ne l'avais jamais vu auparavant. Je dois vraiment me calmer. Pourtant, cette fille me disait bien quelque chose. J'ai déjà du la croiser dans l'établissement de Mahora. Genre pendant le temps de pause, ou même le temps de déjeuner. J'ai forcement du la croiser. Je ne serai jamais partie comme ça. Lui taper la discute ainsi. C'est pas vraiment mon genre, en plus, les rencontres. Je suis plutôt gaffeuse et rougir on ne peut plus qu'une tomate. Un traumatisme pour moi. Pourtant, en ce moment même. Je ne rougissais pas. J'allais l'air d'être sûr de moi. Ce qui était totalement le contraire à l'intérieur de moi. Les apparences sont parfois trompeuses.

Le matin se levait toujours. L'envie d'allait en cour me pris. Je ne voulais pas me faire démasquer si rapidement. Cette petite, enfin je veux dire. Cette fille aux cheveux bruns me fixait tellement, que j'avais l'impression qu'elle voyait à travers moi. Comme si quelque chose d'intéressant était derrière moi. Enfin, là, ce n'est pas ce que je voulais dire. Hinata, parce sa petite présentation non voulue, semblait être à coup sûr que je sois Chu. Elle était obstinée. Je suis sûr qu'elle m'a déjà démasqué. Je dois partir alors. Le temps des paroles est fini. La conversation s'en suit. Interdiction de me faire remarquer tout ça pour une « petite » ressemblance entre moi et l'idole la plus populaire du net.

Hinata m'observait toujours et encore. Je devais faire quoi maintenant. Ma timidité me reprit et, je rougis. Je le sentais, et ça se voyait. Pourquoi je rougis moi. Je veux pas. Mais stop toi, rougissement incessant ! Tu es indésirable sur ma petite personne. Je ne t'ai rien demandé ! Mon rougissement toujours présent, je devais tout de même me présenter face à Hinata. Elle s'était bien présentée, je devais quand même être polie en face de personne inconnue.

Chisame, Chisame Hasegawa. Tout le plaisir est pour moi de faire ta rencontre Hinata Hinazaki. Arrêtons un peu de parler de la ressemblance entre moi et Chu. Et parlons plutôt d'autres choses, veux-tu ? Tu vas dans bien dans l'établissement scolaire de Mahora, j'me trompe ? Personnellement, je suis dans la classe des 3-B.

La politesse incarnée, ça change de mon côté sur internet. Je devais bien passer devant cette fille. Qui sait. Elle serait peut-être une amie. Même si j'en doute fort. Je préfère mes internautes. Ils me suivront jusqu'au bout du monde. Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Sam 24 Nov - 15:19

Désormais, j'attendais la réction de Chu. Je m'étais présentée ( convenablement je crois ), et avait remis sa ressemblance avec elle-même sur le tapis. Je ne pouvais qu'espérer qu'après toute mes tentatives, celle-ci serait la bonnne et qu'enfin elle me l'avoue, qu'elle était bien Chu... J'en aurais la certitude. Cependant, la première chose qu'elle fit n'étais pas de m'avouer qu'elle était cette idole du net, mais bien de... Réfléchir. Je suppose. Elle semblait complètement paumé. Ce à quoi elle réfléchissais était sans doute comment réagir, car ça crevait les yeux : elle était Chu. Oui bon, ça faisait un moment que j'avais compris ça. Je l'observa donc, restant attentive au moindres de ses gestes. Je ne voulais râtée une occasion d'être sur que la jeune fille que j'avais en face de moi était Chu pour rien au monde. Enfin, la dévisageant de cette manière, j'ai pu lui paraître... Hmm, bizarre. La voyant se torturer l'esprit, je la regardait toujours et encore, me descidant à réfléchir à mon tour. Finalement, je laissa cette idée complètement folle de côtée. Moi, réfléchir ? C'était du jamais vue. Déjà tout les efforts que j'avais fait était incroyable, d'être arriver à cette conclusion était un miracle ! Je n'avais jamais réfléchis autant que pour Kôta. Le reste m'importait peu à vrai dire. Je m'impressionait moi même de mettre autant d'inttêret pour Chu. Ce n'était pas mon style. Enfin, ce qui m'impressionait vaiment, n'était pas mon intêret pour la jeune fille, à près tout c'était juste de l'ennui et un peu d'humanité si je m'interréssait à quelqu'un, mais bien que réfléchissais. C'était ça qui me parraissait juste impossible pour moi. J'étais peut-être plus intelligente que je ne le croyais ? Je ne savais pas que réfléchir sérieusement à me prendre la tête m'était possible...

Arrêtant mes délires de " je suis géniale, j'arrive à réfléchir, je n'ai pas un petit pois à la place du cerveau ! " je me concentrait sur Chu. L'idée de réfléchir que j'avais mis de côté, repris place dans ma cervelle. Certes qui arrivait à réfléchir mais elle restait aussi petite que je l'avais laissée avant ce miracle d'aujourd'hui. Si je réfléchissais, je pouvais bien continuer. Je n'allais pas laisser passer l'occasion, sinon j'allais me transformer en légume. De plus que j'étais allergique au légumes depuis peu. Ils me donnent des boutons... Où plutôt la nausée mais peu importe. Les deux je dirait. Peu importe, pour la deuxième fois. Pour une fois que je m'interraissait à quelque chose, quelqu'un, je n'allais pas laissé tomber de si tôt. C'est pourquoi je l'observais. Fixement. Je ne la lachait pas du regard. Enfin j'en avais peut-être pour des mois voir des années pour qu'elle s'avoue enfin être cette idole du net. Elle semblait sur d'elle. Moi qui l'avait cru timide, j'étais à côté de la plaque. Surtout si son nom sur le net était Chu. Le jour où Chu est timide je vous jure... Enfin entre le net et la vie réelle, il y a un énorme fossé. Et je pense que cette fille est Chu, et qu'elle, cependant, bien qu'ayant des lunettes et les cheveux attachées, sa timiditée est la même que quand elle joue le rôle de Chu.

Je fut étonnement surprise quand la Chu sure d'elle, aucunement timide sentie ses joues rougir. Finalement, il y avait bien un énorme fossée entre la vie réelle et le net. Vraiment bizarre pourtant. Elle ne laissais rien paraître de sa timidité. Elle avait réussis à me dévisager longuement sans rougir. Je restais sctotchée par la réction innattendue de la jeune fille. Jamais je ne l'aurais pensée capable de rougir de cette manière. Si, à première vue, elle me paraissait timide, certes. Cependant quand elle prenait la parole ou autres, elle était si sure d'elle... Elle sembalit extrêmement gênée - Ce que je peux comprendre, à sa place j'aurais paniquée. Je dis ça, mais ça m'ai déjà arrivée. Avec un professeur en plus. Et j'ai totalement paniquée. - la pauvre.

Chisame, Chisame Hasegawa. Tout le plaisir est pour moi de faire ta rencontre Hinata Hinazaki. Arrêtons un peu de parler de la ressemblance entre moi et Chu. Et parlons plutôt d'autres choses, veux-tu ? Tu vas dans bien dans l'établissement scolaire de Mahora, j'me trompe ? Personnellement, je suis dans la classe des 3-B


Chisame Hasegawa... dans la classe des 3-B. Je retenais ce nom en tête. Il ne fallait pas que je le perde, c'était quand même Chu. Cependant, sa manière de toujours et encore se défendre sur le fait de ne pas être cette fameuse idole du net me fit réprimer un sourire. Elle s'était aussi présentée à moi, et m'avait répondue. Elle m'avait également donnée sa classe. Donc ce sourire était également là pour la remercier. Je réfléchis un instant à ce que je pourrais lui répondre, afin de lui rendre sa politesse. Elle était rouge comme une tomate. Mon sourire se pointa à nouveau, et j'espérais que peut-être il pourrait l'apaiser. La voyant comme ça, j'étais prête à abandonner l'idée de prouver que c'était Chu - Bien que je voulais absolument avoir cette merveilleuse information. Attendez, d'être la seule à savoir qui est Chu, c'est pas géniale ? - pour pouvoir la prendre dans mes bras. J'étais sa sempaï, je ne devais pas l'agresser mais bien prendre doin d'elle. Je balaya cette pensée de suite. Bien que de la voir rouge me donnait envie de la prendre dans les bras, si je le faisiat, elle ne serait peut-être pas tout à fait d'accord. Une inconnue qui vous fait cette m****, à priori vous la virer et vous vous cassez en vitesse. Je me priva donc de prendre cette Chisame Hasegawa dans mes bras avec regrets... Bon, si je ne pouvais pas réaliser mon désir le plus profond qui soit, je pouvais lui répondre. C'était toujours ça. Je me mordis la lèvre, prête à répondre. Je devais me concentrer sur ce que je disais afin de ne pas la mettre mal à l'aise. C'était la pire chose que je pouvais faire : moi qui était prête à renoncer à chercher si oui elle était bien Chu ou pas pour lui faire un ch'tit calin, je m'en voudrais...

"- Ok, comme tu voudras. A près tout, je suis ta sempaï, je me dois de prendre soin de toi. Pour répondre à ta question, je suis bien dans l'établissement scolaire de Mahora."

Je venais d'oublier de lui dire le nom de ma classe. M****....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisame Hasegawa

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 19
Localisation : Devant son ordi
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3-A
Partenaire(s) : Mon ordi ! :P

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Dim 25 Nov - 20:21

Je rougissais. Encore et toujours malgré moi. Cette timidité était tellement présente en moi, qu’elle fessait surface dans des moments où elle serait indésirable. J’ai pas envie d’être timide, d’ailleurs je me demande d’om vient cette timidité, et d’ailleurs pourquoi je ne le suis pas sur le net. C’est vrai, Chu est une personne excentrique, le total inverse de ma petite personne. C’est vrai, je ne suis qu’une humaine après tout. Je suis entourée de technologie, rien de plus. Ce doit être les ondes qu’envoient certains objets électroniques qui me poussent à bout. D’où venait ce rougissement. J’avais pourtant bien réussi à tenir quelques minutes auprès d’Hinata Hinazaki sans rougir. Alors pourquoi passait un délai, cette chose gênante refait surface. Je ne suis qu’une bonne à rien dans la vrai vie. Heureusement que mon autre « moi », Chu existe. Je me demande comment serait ma vie sans. Je dirais inimaginable.

D’ailleurs pourquoi cette fille me dévisageait tant ? J’avais quelques choses sur le visage, un résidu du repas de ce matin. Pris à la va-vite pour pourvoir profiter pleinement de cette heure matinale. J’étais mal coiffée ?! Mais j’en sais rien. Peut-être voulait-elle que je lui avoue que j’étais Chu. Mais si je poursuis dans cette situation. Cela veut dire, qu’elle a déjà découvert que j’étais cette personne parfaite, sans aucune défaut. Un model pour tous, cette idole du net, ou Chu. Ou moi. Il y avait vraiment, un énorme fossé entre le « moi » dans la vrai vie, et le « moi » du net.

Je pourrais, comme certaines personnes peuvent me dire, un changement de personnalité dès que mes doigts effleurent les différentes touches d’un clavier d’ordinateur. Qu’il soit Higt-tech ou pas. Aucune ordinateur ne peut surpasser monte temps passait dessus. Aucun ordinateur ne peut être lent en ma présence. En faire, la seule chose que je sais faire dans ma triste et misérable vie d’une humaine, c’est de savoir utilisé un ordinateur. Certain peuvent penser que c’est un passe-temps. Mais c’est bien plus pour moi, c’est presque comme une raison de vie. Venant d’une geek en même temps, je pense que chaque geek sur terre aurait dit la même chose. Je ne fais pas exception à la règle.

Hinata semblait me sourire, j’ai fait quoi cette fois ? J’ai encore fait une connerie pour que l’on me sourit de cette manière. Je n’apporte que des problèmes de toutes façons, ça doit être ça la raison que je suis seule. Je suis juste quelque un qui n’apportera rien sur cette Terre. Déjà utilisé par des milliers et des milliers d’êtres humains. Tous, aussi débiles les uns que les autres. Enfin, là n’est pas vraiment le contexte où je me trouve. J’étais toujours aussi rouge, on pourrait me confondre avec une tomate. Si c’était pour me dire… Hinata souriait toujours, elle voulait peut-être m’apaiser de ce maudit rougissement. Elle semblait gentille au fond, ce n’était pas comme le goût de cette m*rde ambulante, qu’est cette drogue, la cigarette. Hinata Hinazaki se mordit la lèvre, comme si elle était prête à me répondre.

"- Ok, comme tu voudras. A près tout, je suis ta sempaï, je me dois de prendre soin de toi. Pour répondre à ta question, je suis bien dans l'établissement scolaire de Mahora."

Donc, Hinata Hinazaki était bien plus vieille que moi. Vu qu’elle vient d’utiliser le mot « sempaï ». Qu’est, si mes sources fiables sur internet me disaient très gentiment quand les cours de japonais m’énervaient et que je cherchais les réponses sur mon ordinateur portable. Si mes souvenirs sont exactes, Le « senpaï» a un rôle de tuteur auprès du jeune élève, et de relais de l'enseignement du « sensei », le professeur. Hinata était donc mon tuteur, je lui devais le respect. D’ailleurs, elle devait bien le mériter. Si elle était aussi gentille avec moi que les autres. Je l’aime bien au fond. Ce sera ma première amie, une amie, une personne qui comblera se fond dans ma petite vie.

Après quelques temps d’hésitations, je venais de me rendre compte qu’elle ne m’avait pas vraiment dit dans quelle classe elle était. Donc, pour faire simple, aucune information sur l’âge qu’elle avait. Et si elle ne me mentait pas depuis le début. Si elle pouvait vraiment être ma senpaï, ou seulement elle se foutait de ma g*e*le. Les gens sont si méprisables aussi. Mais si on associe le visage, au son de sa voix et à ses paroles, sans oublié son physique. Cette fille ne peut qu’être une personne totalement inoffensive et angélique sur les bords. Est-ce peut-être un mauvais jugement, j’en sais pas grands choses en fait.

Le temps se fessait de plus en plus chauds, même si l’air frais était toujours présents. Mes vêtements commençaient à correspondre au temps. Le soleil se levait petit à petit. C’est vrai que je voulais sécher. Mais Hinata commençait à m’intimider entre temps. Je ne voulais pas non plus la déranger, je devrais quand même y aller. Je ne suis qu’au collège et je prends de mauvaise habitude, ce serait la phrase que ma mère m’aurait sortit si elle ne m’avait pas envoyé dans ce pensionnat. Mais bon, je m’en fou un peu maintenant. Je peux vivre librement sans qu’on me fasse ch*er. Je me leva de ma place, ou plutôt je me leva de la place près de celle de ma senpaï, enfin je veux dire Hinata.

Je la regardais, puis lui tendis la main. Je devais bien finir par partir. J’étais bien heureuse de rencontrée Hinata, je voulais bien la revoir mais le temps pressait et je voulais retourner vers un lieu plus concentrer dans l’univers des geeks, que d’être en plein air. C’est un peu comme un malaise pour moi. On ne change pas des geeks. Toujours et encore sur les ordinateurs a essayé des logiciels de jeux vidéos, souvent les derniers qui sortent. D’ailleurs, il y en avait un qui m’intéressait grandement. Je vais arrêter ce monologue, car je m’en fou un peu de ce que je pense. Je devais juste partir pour pouvoir surveiller, et acheter quelques choses, mon blog. Je tendais toujours ma main vers Hinata. J’attendais qu’elle la prenne, comme pour un au revoir C’est un peu la première fois que je fais ça, et j’avais toujours ce rouge aux joues.

« Le temps joue contre moi, j’ai quelque chose à faire. Ce n’est qu’un au revoir, ce n’est pas un adieu.  »
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Mer 28 Nov - 19:02

Mes yeux était toujours rivé sur Chu.

Le rouge se faisait de plus en plus voyant sur ses joues.


Je sentais son gêne. Son visage semblait me montrer l'envie de partir de la jeune Chisame Hasegawa...


Je respirais l'air frais. La chaleur était cependant toujours présente. Peut-être que la jeune fille n'aimais pas la chaleur, pour avoir cette envie de partir tellement forte. Non, je n'y croyais même pas une seconde... C'était toujours moi le problème. Le but n'étant pas de dire que je suis si malheurese, que le monde m'en veux, mais bien que c'est moi qui suis complétement dans l'erreur. Je suis scizophrène. Donc complétement folle. Si je ne l'étais pas autant, le monde m'aurais acceptée. Ils ne me fuierait pas. Même Kôta a finis par partir...


Je me ressaisit. Si je ne le faisait pas, je sombrait dans la déprime. Cette dernière était terrible et pouvait durée plusieurs mois. Je ne la connaissait que trop bien. Je regarda avec tristesse la jeune fille qui semblait vouloir partir. Elle était mignonne. Normale pour Chu. Mais j'aurais voulue rester avec elle... Juste... Un peu plus.


J'attendais le moment où elle trouverait assez de courage en elle pour m'annoncer son départ. Je trouvais déjà assez dur de laisser cette fille s'en aller et de rester seule. Pour une fois que je n'en ai pas envie. C'est peit-être le premier et le dernier jour de ma vie qu'il m'arrive de ressentir ça. Je m'attachais au gens depuis quand exactement ? Je faisait erreur une fois de plus. Je ne m'attachais pas aus gens je m'attachait à elle, Chisame Hasegawa. Chu n'était pas les gens. Elle n'en faisiat même pas partie. Le gens était complétement cons. Or, elle, n'était pas conne. Elle n'entrait pas dans la catégorie des gens. Mais est-ce que moi je pourrais rester avec cette fille, qui n'est pas un "gens". Moi j'entre dans la catégorie des gens. Je suis conne, folle, je suis tout en bas même. Aucun risque que je puisse la revoir un jour et que l'on se reparle. Un "bonjour" m'attendra la prochaine fois au maximum. Je souffla.



Chu se leva brusquemment. Ce à quoi je ne m'attendais pas était qu'elle me tendit une main. Je restait stupéfaite de ce geste. Je mis d'ailleurs un temps fou à la comtempler. Ce n'était pas poli, en effet. Mais elle m'avait surprise. Dans le bon sens du terme.


« Le temps joue contre moi, j’ai quelque chose à faire. Ce n’est qu’un au revoir, ce n’est pas un adieu. »


Je ne m'attendias pas non plus à cette phrase. Je m'empressa de prendre la main de Chu. Je m'aida de ma deuxième main ainsi que du sol pour me relever. Je la salua pour la remercier pui je pris mon paquet de cigarette et le lancea. Ce dernier se fracassa contre le mur pour aterrir aux côtées de la poubelle. Tentative raté. Je souri d'abord, puis fini par être prise d'un fou rire. Je n'ai aucune idée si Chisame m'a rejointe au pas. Je l'esperait. Cette phrase m'avait émue. Je n'étais pas la seule à avoir apprécier notre rencontre. J'espérais juste que ce ne soit pas par simple politesse. J'étais prête à prier pour ça. Je me rapprocha de Chisame. Je la pris doucement dans mes bras. Je lui souffla un merci à l'oreil, avant de me dégager. Je pris la précaution de ne pas me mordre la lèvre avant de parler ; je le faisait de plus en plus souvent, et je détestait ça. Je pris une grande bouffée d'air avant de répondre :



" J'espère que nos chemins se croiseront à nouveaux. Je suis vraiment heureuse d'avoir pu faire ta connaissance. "


J'hésita un instant avant de rajouter ;


" Je suis en 1-B. "


Je lui souris un fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisame Hasegawa

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 19
Localisation : Devant son ordi
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3-A
Partenaire(s) : Mon ordi ! :P

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Mer 28 Nov - 21:39

Je venais de me lever, de cette douloureuse marche. Ce n’est, bien sûr, pas à cause d’Hinata que je pars. Mais mes chers fans m’attendant, tous les jours à n’importe quelle heure. Toujours plus nombreux les jours après les autres. Je me dois, c’est bien un devoir, de veiller sur mon blog. En prenant place en Chu, laissant la Chisame Hasegawa de côté. J’avais toujours ma main tendu vers ma sempaï. Tient, je reprends à dire des conneries moi. Depuis quand je m’attache aussi facilement à une personne rencontrée, il n’y a même pas dix minutes. C’est les ondes, ouai. Ça doit être ça. Les ondes qu’envoie tout appareils électroniques sur moi. Me détruisant petit à petit. Ouai, j’vais mourir de cette m*rde. Mais je m’en fou un peu. Tant que je peux mourir sans qu’on me dérange.

Je redeviens parano. Bientôt, je vais me mettre à gueuler en dansant autour de l’arbre que je suis Chu, cette idole très connu du monde merveilleux, qu’est le net. Moi, et ma nature timide qui part très loin. Je dois me ressaisir. Ça ne va pas du tout. Hinata prit ma main, et se releva. Même si ma force insurmontable de geek, ne me permit pas de la relever entièrement. Elle du se relevait avec un peu d’aide de son autre main et du sol. Elle me salua, ou plutôt me secoua la main. Comme toute bonne personne se doit de faire. Comme tout bonne personne… Mais suis-je une « bonne » personne ? Pourquoi suis-je tant exclu de ce monde ? Ces gens, ou plutôt personnes peuvent être si cons… Alors pourquoi je m’attache à cette fille…

J’essaya de me changer les idées. Cette fille. C’est, presque, bien plus qu’une personne tout à fait normale. Je reprends. Je deviens totalement folle. D’où la Chisame Hasegawa que je connais s’attache à une personne ? C’est le monde qui se fout de moi, c’est ça ? J’ai fait quoi pour mérité ça, hein, je peux savoir ? Après s’être levé, Hinata me regarda, puis lança son paquet de cigarette contre un mur. Un très beau bruit retentit. Celui de cette m*rde par terre. Enfin une personne censée dans ce monde ! Je l’adore déjà cette petite ! Attends, qu’est-ce que je raconte. Elle est bien plus grande que moi, enfin en tout cas en âge. Pas sûr pour la taille. Mais on s’en fou un peu de la taille d’une personne. Tant qu’on voit cette personne au plus profond de son cœur. C’est tout ce qui m’importe.

Le paquet par terre, se logea près de la poubelle. Aurait-elle voulu faire un ricochet pour faire tomber ce paquet dans cette poubelle. Je pense. Mais elle vient de rater. Je pense que la prochaine fois, Hinata y arrivera. C’est juste une question de mentale. Je la dérange en même temps. Je me demande pourquoi je m’attache aussi facilement ces derniers temps. J’aurais besoin de dormir, ouai, hiberner. Ce serait ça ma solution. J’ai pas grands choses à faire sur cette terre de toute façon. Hinata commença par sourire, de sa tentative raté ?, puis a exploser de rire. Ce qui me fit automatiquement rire, moi qui la voyait toujours sérieuse. Nan, mais attends, je la connais depuis pas longtemps. Je ne peux pas porter de jugement aussi rapidement.

Je m’en fiche, je riais de bon cœur avec ma sempaï. C’était tout ce qui compter. Je m’arrêtais, elle fit de même. Hinata s’approcha de moi. Elle me voulait quoi ? Je suis timide, pas touche ! Hinata, là, tu me fais peur. Tu me semblais être une personne à par, pas une espèce de perverse finit. Mon jugement serait-il faux ? Je n’en sais rien. Hinata me prit dans ses bras. QUOI ?! Je dois faire quoi ? Lui rendre son étreinte ? J’en sais rien, moi. J’ai pas l’habitude de ce genre de chose. La plupart du temps, on me fuit ou tout simplement, on m’ignore. Ça évite souvent les problèmes des plus banals. Hinata me souffla un merci, puis relâcha son étreinte Se libérant. Elle mit quelques minutes avant de parler. Je devais juste être rouge à ce moment là. Mais passons ce détails insignifiants.

« J'espère que nos chemins se croiseront à nouveaux. Je suis vraiment heureuse d'avoir pu faire ta connaissance.»

Elle hésita un petit moment. Des remords, une hésitation si soudaine. Et puis, pourquoi cette rencontre lui avait-elle plus. Je ne suis qu’une misérable et pathétique geek. Une fille sans histoire, qui passe sa vie sur le net, sans grand but dans la vie. Juste une fille banale, parmi tant d’autres filles encore plus banales que moi. Hinata, tu m’intrigue maintenant. Je ne suis rien pour toi, arrête de te faire des allusions. Je me demande comment je suis venue à te parler. Cette journée est trop bizarre pour moi. Je suis gentille, et je parle à des inconnus comme ça. Comme si c’était tout à fait normal, pour, peut-être, la fille la plus timide de Mahora.

« Je suis en 1-B. »

Cette phrase a peine finit. Elle me sourit. J’aurais cru voir un sourire sincère, peut-être comme les miens qui me manquent. Je n’ai jamais vraiment souris. Sauf bien sûr, sur les photos que je retouche pour mon blog. Il faut bien un jolie minois pour attirer du public. C’est la seule chose que j’ai bien du mal à faire. Sourire. Pourtant, là, je sourirais. Peut-être grâce à Hinata. Hinata, serait-elle une amie pour moi ? Impensable, je n’ai pas d’ami. Je suis juste seule, et je le serais toujours. Je ne veux pas me faire souffrir aussi pathétiquement que par l’amitié d’une autre personne. Les gens en souffre, mais pas moi. Vu que je n’en ai pas. Un problème de réglé.

Je lui rendis son sourire. En fait, je l’aimais déjà bien ma p’tite Hinata, même si elle était plus vieille que moi.

« Et moi de même, Hinata.»

Ma phrase sortit, je me retourna et partit vaincre ce froid horrible du matin. J’allais en cours ? Probablement. Je n’en sais rien en fait. Tout ce que j’étais partie faire, c’était de trouvé un endroit pour surveiller mon blog. Sur mon ordinateur portable que je n’ai toujours pas lâcher de mes mains. Je me retourna, quelques mètres parcourus. Hinata me regardait partir. Je lui fis un signe de la main, puis continua mon chemin, sans regarder derrière.

Je crois qu’en fait, Hinata est devenue mon amie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   Ven 30 Nov - 15:43

J'affichait un sourire... Je n'avais aucune idée de pourquoi je voulais la revoir, ni pourquoi je lui faisait un sourire. J'attendais de la voir partir. J'allais me retrouver seule. Comme d'habitude je voudrais dire. Cette pensée me retira mon magnifique sourire que je faisait il y a quelques instants.

C'est elle qui pris le relais. Un sourire, encore plus beau que le mien auquel j'avais pourtant tout fait pour qu'il soit sincère et chaleureux, pris place sur son visage.

« Et moi de même, Hinata.»

Sur ces mots, elle se retourna et continua son chemin. Pas de regards en arrière. Elle avait dit sa phrase puis était partit. J'en venais à douter de sa sincérité. Je la regardais marcher... J'espérais qu'elle ai dit vrai et me ressaisit aussitôt. Elle me faisait un signe de la main. Chisame continuait cependant à marcher. Après ça, je ne pouvais pas penser qu'elle me mentait. Mon sourire refit apparution sur mon visage qui commenceait à rougir par le froid. Touchant mes joues, je m'aperçu qu'elles étaient déjà froides. Je sortit une écharpe de mon sac et me l'enroula autour du cou, réfugiant la moitié de ma tête à l'intérieur afin de me réchauffer.

Chisame continuait de marcher. Je m'adossais contre l'Arbre Monde après m'être lever de mes marches qui commenceait à déplaire à mes fesses douloureuses. De là, je voyait clairement Chisame qui était déjà loin. Je me retint de courir dans le sens opposée. Le sens opposée étant mon dortoir où je pourrais aller écouter de la musique, pour ne pas rester seule.

La jeune fille s'éloignait de plus en plus. Avant qu'elle n'échappe à ma vue, j'enleva mon écharpe de ma bouche et lui hurla un " à bientôt " prenant la précaution qu'elle m'entende. Je resta un instant contre l'Arbre Monde. Il ne se passait pas plus de choses depuis que j'avait criée de toutes mes forces. Voyant Chisame aller en direction du collège, je partit dans l'autre sens opposée. L'autre sens opposée étant le lycée, car sécher plus longtemps ne menait à rien, elle avait entièrement raison. Je remit en place mon écharpe couvrant ma bouche et une partie de mes joues qui commenceaient à sérieusement glacée. Je réfléchissais à une excuse valable. Perdre le chemin du lycée étant totalement impossible, je raya cette idée de ma tête. N'empêche que c'était assez dur ce qu'om me demndait ! Enfin, j'avais dans mon cahier de maths des excuses qui n'avait pas été encore utilisée. C'est ce à quoi je réfléchissais quand je n'avais rien à faire. Il faut dire, je séchais assez fréquamment, il m'était donc utile d'en avoir plusieurs de rechange.

Je me retourna une fois de plus. Je voulais juste regarder l'élue qui m'avait fait reprendre l'envie d'aller en cours. Je pouvais la féléciter, personne n'y était jamais encore arriver. Elle ne m'avait pas sermonner pendant des heures, elle avait juste sécher comme moi, puis était partie en direction de son collège, et j'avais voulue en faire de même. Alors cela méritait bien de la regarder pour la dernière d'aujourd'hui, je pense. Le sol n'était pas vraiment confortable, mais il ne me changeait pas de ces choses qui avait le même confort que ce sol, qui servait de chaises au élèves pour les cours.

J'attendais que Chisame disparaisse. Le chemin était droit et j'en avais pour longtemps. Mais c'était tricher sinon, car le collège était plus loin. Je voulais y arriver en même temps qu'elle, autrement je n'aurais pas repris les cours.

J'attendait que Chisame disparraisse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séchage de cours à la place de l'Arbre Monde - Chisame Hasegawa.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» cours de latin
» La place d'Haïti dans le monde
» Cours informatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Negima ! Mahora Legends ! :: Rp-
Sauter vers: