Negima ! Mahora Legends !

Rejoignez le forum de Negima ! RPG et devenez un(e) puissant(e) magicien(ne) ou un(e) grand(e) guerrier (ère) ! Entre cours, histoires d'amour et duels de magies, entrez dans la légende !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Sam 3 Nov - 18:22

Je sortis un livre au hasard. Il était rouge, un peu abîmé : les pages étaient replié, des passgages restait illisible... C'était sans compté la couverture. Un plastique avait été posé sur le livre, mais a moitié enlevé. Bref, piteux état. Et puis, très louche ton bouquin. Assez flippant. Le titre écrit en... Euh, pas Japonais en tout cas, et la poussière dessus. Je devrait me plaindre. Bah, imaginé j'aurais été asthmatique, - j'aurais fait une crise d'ashtme sans aucun doute - la crise aurait été extrement importante. A ce niveau là, c'est l'hôpital directement. J'aurasi même pu en mourir. Mais je ne ferait que le signaler, vu que je suis un ange d'une gentillesse sans exemple. Parce qu'une personne qui tombe dessus qui est asthmatique, il lui arrive ce qui est aurais du arriver si je l'étais moi-même. J'ouvris ce nid à poussière et je commença l'histoire... D'un coup, une fée sortie du livre. Euh, nan nan. Donc, " j'ouvris ce nid à poussière et commença l'histoitre..." De la pure merde. Pas étonnant. C'était censé me détendre ce passage à la librairie parce que ce fuckin professeur m'avait fait chier. Apparament, ça n'avait fait qu'empirer mon énervement. Je lâcha le livre - ou plutôt jeta le livre par terre. Celui qui tenait la librairie ne manqua pas de me faire la morale. Ah, putain de morale.

"- Je suis désolée monsieur, mais je suis alergique à la poussière. ALors j'ai jeté le livre parce que j'avais peur de recommencer à faire cette alergie... Comme tout les jours... Désolée, désolée monsieur. "


D'une manière très douce je l'avais informer. En le plaquant contre le mur, il aurait peut-être pas fait le ménage plus souvent dans sa boutique. Mais avec un ange qui lui demande pardon, c'est sur, il le fera. Sinon il ne m'aurait pas répondu que c'était lui qui était désolée. Après qu'il soit parti, je laissa paraître un sourire. Personne n'avait pu me voir, sauf cette fille. Il me semblait l'avoir déjà croisé, une fois... Elle parlait avec des gens qui l'appelait Mitsuko, je peux en déduire qu'elle se nomme comme ça. Donc, Mitsuko-chan avait vu ce sourire. Je lui en fit un, cependant, pour elle. Puis, je lui tourna le dos et me tordit de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoku Misuko

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 18
Localisation : En enfer...
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3eme.
Partenaire(s) : Aucun.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Sam 3 Nov - 20:37

Il est environ dix-sept heures et trente-cinq, je sors du cours de math; inintéressant. Pourquoi toujours ces élèves qui parlent pour ne rien dire: "Monsieur! J'ai pas compris l'exercice numéro trois !". Vous allez me dire que les nombres relatifs, c'est compliqués ?! Même un gosse de huit ans pourrait le faire sans difficulté ! Je trouve ça ridicule. Bref, pour me détendre, je me dirige vers la librairie du coup qui a l'air sympathique. J'ouvre la porte et m'avance vers les multiples rayons qui s'y trouvent. Je regarde vite fait les différents livres en suivant avec mon doigt pour tomber sur la totalité de la saga du "Chevalier Saint" aussi dit "Hijiri Kishi" en japonais. C'est un roman écrit en Angleterre à l'époque Victorienne par un écrivain inconnu. Cet anglais a écrit quinze volumes du Chevalier Saint. J'ai fouillé tous les sites web et livres possible pour trouver le nom de cet auteur, mais sans aucun résultat. Il restera inconnu pour de nombre fan de cette Saga. De nombreuse personne diront que leur personnages favoris est Edgar mais en réalité le meilleur se trouve être Edwin ! Un maître tyrannique qui préfère sa propre personne qu'a sont misérable valet qui ne pense qu'à sauvé les personnes qu'il apprécie. La fin m'insupporte tellement que j'étais au point de haïr cette saga; mais les quatorze autres tomes sont si parfait que je n'étais pas capable. Après avoir dis tout cela je pense que vous voulez savoir la fin? Et bien, Edgar se sacrifie pour son maître qu'il aimait.... C'est ridicule, n'est ce pas ?
Bref, je dirge ma finne main vers le premier tome pour le regarder quand un groupe de jeune gens se dirige vers moi. Un garçons s'adresse à moi et me dit gentiment:

- Hey! Je me nomme ***** Je suis en dernière année de collège. A ce que je vois tu aime la saga du Chevalier Saint. Ça tombe bien, mes amis et moi même sommes fan ! En passant, comment t'appelle tu ?

- Misuko! Kyoku Misuko ! Je suis aussi en dernière année de collège et je suis bien fan de cette Sage tout à fait extra-ordinaire !

Le jeune garçon m'appelle Misuko, je n'aime pas trop mais plus vite je me fais des amis mieux ce sera. Nous parlons du Chevalier Saint pendant au moins dix minutes. Mais une jeune fille arrive. Je ne prête pas attention à elle jusqu'au moment où elle me fait un sourire. Est ce que je la connais ? Je n'ai pas un très bonne mémoire pour ce genre de chose... Le groupe d'amis part et je me dirige vers elle.

- On se connait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Dim 4 Nov - 18:20

Mitsuko-san était fan du Chevalier Saint ainsi que ces insupportables gamins. Je n'avais jamais réussi à comprendre comment pouvait-on aimé cette série. Mes parents me les avaient offerts pour mon anniversaire, et j'avais du tout lire pour leur faire plaisir. Jamais un livre m'avais autant dégoûté. Surtout, me taper quinze tomes ! Le passage que je préférais étant la fin évidemment. Quand Edgar se sacrifie pour son maître adorée. N'est-ce pas mignon ? Bien sûr, c'est répugnant. Cependant, j'étais morte de rire quand j'ai lu ça. J'étais folle à l'époque aussi ? Je crois bien. Quand j'ai refermé le livre, j'ai demandé à mon amour de petit panda pourquoi j'étais morte de rire. Et il m'a répondu que... Rien bien sûr. Le jour où les pandas parlent, je ne serais plus sadique ! Bref. Terminé mon délire sur le Chevalier Saint ? Cette horrible merde... Qui ressemblait fortement à ce putain de livre poussiéreux. Je repris le livre et traduit le titre " Le Chevalier Saint " . Mon dégoût sur cette série ne changeait pas. Pourquoi je suis rentré dans cette librairie ? J'avais réussi à oublier cette merde pourtant. Et il faut que je la relise ? Pff... Fais chier. Les mecs fans du Chevalier Saint partis, - j'oublierais jamais leur technique de drague : " Hey ! Je me nomme ***** Je suis en dernière année de collège. A ce que je vois tu aimes la saga du Chevalier Saint. Ça tombe bien, mes amis et moi même sommes fan ! En passant, comment t'appelle tu ? " complètement débile - Mitsuko-san - c'est trop meugnon- s'avança vers moi pour me demander :

"- On se connait ? "

Fabuleuse technique de drague. Je comprends pourquoi elle est potes avec les autres abrutis aussi nuls en la matière. Nan, j'imaginais bien que ce n'était pas pour me draguer. Je rappelle que le délire existe ok ?
"On se connaît ?" Ques-ce que tu veux répondre à cette question ? Elle me demande ça juste parce que je lui est fait un sourire ? Nous vivons dans une société bien cruelle ou nous ne pouvons même plus faire de sourire aux gens que nous ne connaissons pas sans qu'ils nous demandent " On se connaît ? " parce que ça leurs semble tellement aberrants de sourire à quelqu'un qu'on ne connaît pas ! Où allons-nous ? Au fond, bien au fond. On a déjà touché le fond et nous creusons le fond ! Les gens ne pensent qu'à leurs personne, ils sont égoïste et tellement cruels ! Ils n'y a qu'eux dans leurs vies. Ils sont les seuls ! Ils s'en foutent du reste. Je me répète mais où allons-nous ? Ca deviens pire de générations en générations ! On ne peux pas continuer dans ce sens ! "On se connaît ? " Non, et alors ? Bientôt on ne pourra plus rouer les gens de coups quand on ne les connaît pas. Nan c'est pas ça... Euh, voilà : Si Mitsuko-san me demande si on se connaît parce que je lui est fait un sourire, de plus sans raisons particulières, c'est bien parce qu'elle ne le ferait pas. Elle est égoïste. C'est tout. Que peut-on alors répondre à cette personne ? Et bien tout simplement " non. " Parce que même si elle trouve ça bizarre, pas grave. Même si on ne se connaît pas, je peux lui faire un sourire. Même si je la connaît pas, je sourirais. Même si elle aime pas. Pouquoi ? Parce que je suis une égoïste comme la plupart des gens. Tout simplement. Héhé.

"-Non je ne crois pas qu'on se connaisse. "

Et en cinq secondes je n'ai pas changé, je suis toujours une égoïste. Donc je lui fait un merveilleux sourire encore une fois.

Euh... Non, cette fois pas de " héhé. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoku Misuko

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 18
Localisation : En enfer...
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3eme.
Partenaire(s) : Aucun.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Lun 5 Nov - 10:48

Elle sourit... Elle sourit... La prochaine fois je lui en fout une ! Elle m'insupporte, ceci arrive souvent mais là c'est du niveau. C'est puissant ! Son visage m'énerve, c'est une tête à claque. Je ne suis peut-être qu'en 3eme;mais ce n'est pas ça qui va me retenir. Je sers mon poignet pour éviter de la gifler, elle ouvre la bouche pour répondre à ma question:

- Non, je ne crois pas qu'on se connaisse.

La jeune fille sourit. Je la gifle. Sa tête tourné et sa joue rouge. Ma main au ciel. Je l'ai bien fais. Je rie, j'explose de rire. La jeune fille n'apprécie pas mais je pense qu'en une semaine dans cette école, c'est mon plus beau jour ! Je suis heureuse, heureuse ! I'm happy ! C'est merveilleux !
Je m'hérite des cookies pour les dîner ! (oui, je suis fochée) Un énorme sourire apparait. Mais quelqu'un cassa mon petit délire: "So... Sortez !" C'était le libraire.
Je l'avais complétement oublié celui là, et j'avais complètement oublié qu'on était dans une librairie. Je sors et l'autre fille me suis... Je n'ai plus qu'a acheter les tomes du "Chevalier Saint" demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Lun 5 Nov - 17:12

Après lui avoir sourit, Mitsuko-san me fout une gifle. A moi ? Si elle savait qui j'étais, elle ne l'aura jamais fait. Pauvre petite. Elle va subir le pire jour de sa vie. Elle ne se doute de rien, et éclate de rire. Ce qui me fit à nouveau sourire. Je n'ai pas pu m'empêcher. Une fille rire de si bon coeur en ne sachant pas qu'elle allait se faire exploser la tronche dans quelques instants, c'était tout de même hilarant n'est-ce pas ? Je réctifie : je ne toucherais pas à un seul des cheveux de Mitsuko-san. Enfin peut-être mais je ne lui ferais aucun mal. Et puis je continu à sourire devant Mitsuko-san qui est si heureuse. C'est si bon de voir quelqu'un qui je sait pas ce qu'il l'attend. Le libraire fait son apparition. " So... Sortez ! " Et moi, je fais ma tête trop meugnonne, enfin, la tête qu'on fait quand on viens de se faire gifler. Mtsuko-san, encore plus chou, est encore plus heureuse de me voir faire cette tête. Mais non ma petite, ce n'est pas ta gifle qui me faire cet bouille là, mais bien le libraire, qui va s'occuper de ton cas. Kyoku-chan ( patrce que c'est soulant de tout le temps l'appeller Mitsuko-san ) sors. Je profite de ce moment pour pleurer devant le libraire et lui expliquer qu'elle m'avait gifler. Il le sait bien évidemment, il a vu. Le pauvre bonhome qui vient de se faire manipuler, me demande d'attendre bien gentillement dehors. Pas de refus, il y a ma chère Kyoku-chan. Je m'avance vers elle, ( qui est de dos ) et lui chuchote ( dans son dos ) :

"- Tu sais qui tu viens de frapper Kyoku-chan ? Tu viens de frapper ta sempaï, et Hinata Hinazaki qui plus est... Quelle irrespectueuse petite fille ! Gifler ta sempaï, tu n'as jamais appris les bonnes manières ? Ma pauvre, à ne pas savoir qu'il ne faut pas frapper ni sa sempaï ni Hinata Hinazaki tu te retrouves avec des problèmes sur le dos..."
Je me rapproche d'elle et prends ses cheveux délicatement. Puis je continue :

" Si tu ne te comporte pas bien vis à vis de moi il t'arrivera pire qu'aujourd'hui. Je n'hésiterait pas à te faire subir les pires supplices. Si je te frappes, c'est sur moi que va tout retomber. Mais alors si je n'userais pas de la force. Il n'y a que mon club que je puisse le faire. J'attaque plutôt l'intérieur, sache-le petite Kyoku-chan. Maintenant, on respecte ses sempaï, ok ? "

Je m'éloigna d'elle quand le libraire arriva. Il appris a ma Kyoku-chan qu'il verait son professeur principale, pour l'informer de ce qui s'était passer. Et que si elle voulait se faire virer de l'établissement, qu'elle continu comme ça. Elle était à deu doigts... Bien évidemment, c'était une parole de libraire. Martyriser ses sempaï ne va pas la faire virer. Par là, je voulais jsute lui dire que j'en étais capable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoku Misuko

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 18
Localisation : En enfer...
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3eme.
Partenaire(s) : Aucun.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Mar 6 Nov - 11:19

Morale... Morale... J'en ai rien à faire de sa morale. Elle me menace d'être renvoyé. Voyons le côté positif, je ne la reverrais plus; elle et sa tête. Et je frappe qui je veux, ma sempaï ou non. Elle crois qu'elle va me donner des ordres, pour qui elle se prend. Franchement je pourrais faire la même chose dans quelque moi, je suis assez violente avec les gens qui m'insupporte. Mais je ne suis pas aussi idiote pour faire le même monologue que cette Hinata. Bref, le libraire vient me voir et me dit qu'il verra mon prof principale... Il va me dire quoi ? C'est mal de donner une petite claque à ma sempai de un an qui m'a cherché ? J'ai peur... Il fallait que je dise encore deux moi à cette fille:

- En passant, je sais très bien qui j'ai giflé: Une pauvre cruche.


Voilà, je n'avais plus rien à dire et je partie. J'aurais surement des ennuies avec l'école mais je m'en fiche, ce n'est pas ça qui va me faire pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Mar 6 Nov - 21:16

"- En passant, je sais très bien qui j'ai giflé: Une pauvre cruche. "

Elle croie me faire peur, je sais pas, que je vais me mettre toute rouge de colère ? Nan mais oh, quel âge elle a ? On se demande, vraiment. Efin bon, elle est marrante. Elle s'ai foutue dasn la m**** toute seule. Déjà, frapper une sempaï, c'est du jamais vu, mais alors, la raison est pire : " Mais m'sieur elle m'a fait un sourire quoi ! " Pff... Elle me fait marrer depuis le début, en plus. Brave petite. Et puis, la petite Kyo-chan - je familiarise un peu plus à chaque fois - décide de partir ? Comme c'est chou, vraiment. Moi qui l'avait appellé " Brave petite ". Mais tu crois quoi, je vais te suivre ! Franchement !

" Oh euh... Kyo-chan ? J'en ai pas finis avec toi, reviens. "

Pourquoi pas employer cette méthode ? Oui, la même méhode qu'on utilise avec un chien pour qu'il vienne. Avec les claquement de langue et la main qui fait un petit signe comme... comme je suis en train de faire. Peut-être que ça marchera pour Kyoku ? Qui sais... Au pire, elle me sortira forcément une réplique à mourir de rire, pour ça je lui fait confiance. Bon, quand même je suis pas une salope au point de me marrer devant elle. Je réussi à le faire intérieurement. Non, sérieusement, elle est la seule à me tenir tête comme ça, en plus elle est plus petite que moi. La prochaine fois qu'elle m'emmerde j'éviterais peut-être de la faire virer ? Nan mais il n'y aura pas de " prochaine fois ". Ca a beau me faire marrer, la manière de me tenir tête, mais faut pas pousser. Si elle m'emmerde encore une fois pour qu'il y est une " prochaine fois ", soit elle vraiment conne, soit elle est juste maso !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoku Misuko

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 18
Localisation : En enfer...
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3eme.
Partenaire(s) : Aucun.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Ven 16 Nov - 22:11

Hinata me demande de venir vers elle, soit disant elle n'en a pas fini avec moi. Perso, j'en ai rien a faire. Elle me regarde d'un aire qui dit : "Je vais te tuer!". Si elle essaye de me faire peur, c'est raté. De toute façon, que va t-elle me faire? Me foutre un coup de poing pour se venger? Cela ne va pas arranger les choses. Nous allons finir, dans tout les cas, chez le directeur Konoe. Ce vieux papy insupportable aux grande oreilles... Je ne veux plus jamais le voir mais vu comment ma semaine à commencé c'est mal partit... Très mal partit. Je suis déjà au point de me faire virer. Et puis merde, j'en ai rien à foutre. Je partirais de cette école et alors. On ne peut rien me dire je n'ai pas de parents, de famille, nada ! J'irais dans une autre école puis dans une autre et ainsi de suite. De toute façon, Mahora m'importe peu. Il n'y a pas trente-six mille école de magie mais je ne compte m'entrainer seule. Shit ! Vous faites tous chier à la fin! Autant me tirer une balle! Qu'est ce qu'on a à foutre de la vie. Faisons ce que l'on veut. Je m'avança vers l'autre garce, Hinata et lui adressa deux mots :

- Tu veux quoi, encore ? Me foutre une gifle ? Et bien vas-y ! Je m'en fout royalement!

C'est malin, elle m'a énervé. J'en rage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Sam 17 Nov - 16:58

Elle me faisait chier. Mais je l'aimait de plus en plus. Une sensation très bizarre je l'avoue. J'étais partagée. Enfin, au moment où elle me sort... Une phrase - Non attendez... je dirais plus quatre phrases - qui me réjouis au plus au point et sur ça, vous pouvez me faire confiance, je vous l'assure : je ne mens pas. Cette phrase qu'elle a prononcé - pardon, ces quatres - avec tant de courage, c'était un moment merveilleux. Quand elle a ouvert sa fine bouche, pour en sortir ces quatre phrases - cette fois je ne me trompe pas -, je savais deux choses. Nan, à ce moment là je ne savais pas que deux choses ne vous en fait pas, mais... Oh mais c'est compréhensible ce que j'ai dit merde ! Bref, dans mon esprit, je reformule de cette manière c'est mieux, j'étais sur d'adorer Kyo-chan. Oui, je l'adore, et encore maintenant. La deuxième chose dont j'étais sur également, c'était qu'elle allait se faire éclater la tronche.

" - Tu veux quoi, encore ? Me foutre une gifle ? Et bien vas-y ! Je m'en fout royalement! "

Voilà les quatres merveilleuses phrases, dîtes par une jeune fille pure et inncente : Kyoku Misuko. Si elle s'en foutais tant que ça, j'allais lui mettre la gifle, pour ça aussi, vous pouvez comptez sur moi. Je lui répliqua un " Très bien. Si ça ne te dérange pas, dans ce cas, je me ferais le plaisir de foutre une gifle à ma petite maso de Kyo-chan. " . Je resta plantée devant elle un bon moment, le temps qu'elle parte ou je sais pas, cependant elle avait l'air d'attendre que je lui foute une gifle avec impatience. Non, si ma petite Kyo est maso, ça casse tout le délire franchement. Elle ne partait toujours pas, et ça me faisait chier. Je l'aimais énormément, donc je lui laissait l'occasion de partir. Elle ne la saisissait pas, ok.

Je me rapprocha d'elle et lui rendit sa gifle de toute à l'heure, bien entendue, pas avec toute mes forces, elle serait morte sinon ( Mes chevilles sont en parfaites état merci. ) . On pouvait voir sur sa joue une grande marque rouge. Ne lui laissant pas le temps de réflachir où être surprise de mon coup, je me servie cette fois de mon poing et la frappa au menton, avce plus de force que la gifle. Un peu déséquilibrée - je parle de Kyo-chan là - par ce qu'elle venait de recevoir, mon pied alla rejoindre son ventre, et la propulsa en arrière. Je la regarda avec un grand sourire. Sur ce dernier, j'avais mis toutes mes forces, ce qui ce voyait rien qu'à son visage. Je la laissa reprendre un peu ses esprits, seulement,je n'avais pas l'intention de la laisser tranquille. Quand elle se relèverai, je comptais bien la frapper de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoku Misuko

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 18
Localisation : En enfer...
Année d'étude de votre perso( 5ème, etc ) : 3eme.
Partenaire(s) : Aucun.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Sam 8 Déc - 18:53

Hinata était en train de me mettre à terre. Non, elle m'a mis à terre. Un coup dans le menton puis dans le ventre, sans oublié une gifle qui par contre, n'était pas très forte. Elle attendais patiemment que je me relève pour me frappe, encore. Comme je ne suis pas une fille idiote, je faisais genre: "Aiiiiiie! J'ai mal!" Et je restais à terre. Puis une idée me vint, je vais la troller. {Trolol}
Je fixa avec la plus grande attention la pancarte de la libraire que disait: "Livre à rendre avant 3 semaines d'empreint." L'autre gourdasse ne pouvait pas s'en empêcher et regarda. Pendant les quinze secondes d'inattention de la dernière, je me relevas avec bien du mal; et alors qu'elle tournait la tête pour me dire deux ou trois mots, je lui mettas un grand coup de poing dans la figure à mon tours. Je suivis ce coup royal par la petite prise de judo que tout le monde connait: Le croche patte. Sans vouloir me vantais, je le réussissais à chaque fois et plutôt bien; et comme par hasard, elle se ramassa par terre comme une vieille chaussette à poids rose! ( Je sais que tu n'aime pas ça! 8D) Hinata n'avais pas l'aire d'avoir compris ce qui venait de lui arrivé. Elle était dans les nuages. Les petits nuages blancs avec des canards bleus qui chantent. x3 Pour finir, je fît comme elle m'avait fait, un coup de pieds dans le ventre. Donc je lui mettas plusieurs coups dans le ventre alors qu'elle était à terre. Ca ne ce fait pas vraiment mais j'avais vraiment envie! Je continua jusqu'à un certain temps, disons deux minutes.

Désolé c'est un peu court...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hinazaki
Admin traumatisée des chaussettes à pois roses
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Quelque part... En train de déchirer des chaussettes à pois roses.
Partenaire(s) : A pas.

MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   Dim 9 Déc - 20:06

Je regardais Kyoku " agoniser " au sol. Elle n'était pas crédible. Elle regardais une pancarte avec la plus grande attention. Si elle croyait que j'allais me faire avoir, elle se méprenait. Misuko avait l'air si sur d'elle, qu'en grande déesse que je suis, je décidait de rentrer dans son jeu. Je ne pouvais pas détruire les rêves d'une petite fille. Enfin, bien sur, je trouvais ça très amusant aussi ; elle croyait que j'allais tomber dans son piège, et allait profiter de cet instant pour me frapper et finalement que dalle ! C'est pourquoi je regarda dans la direction que cette dernière fixais longuement. Elle avait l'espoir que je regarde dans ce sens. Marrant. Il fallait vraiment être con pour le faire inconsciamment.

Je laissa une main se faufiler devant moi afin de me protéger si elle avait l'intention de me mettre un coup. Je le retira au dernier moment. Si seul Kyoku avait été bléssé, je ne serais pas dans une bonne posture. Je la laissa donc me donner quelques coups pour être plus crédible dans mon rôle de victime. Elle était sans doute en manque d'imagination pour me frapper exactement de la même manière que moi quand je l'avai mis à terre : Un coup au visage suivi d'un croche-patte - Bon ça je l'accorde, elle l'avait décider d'elle-même. Je la croyais beaucoup plus bête que ça pourtant... - puis quelques misérables coups au ventre.

Bon. Certes, le croche-patte n'était pas prévu et je la croyais vraiment conne. Et finalement nan, elle avait à mon plus grand étonnement, un peu plus que 2 de QI. Bref, je me ramassa à ce moment-là. Pendant qu'elle continuait à me frapper au ventre, au bouts de deux minutes, il me semblait que j'étais déjà bien amoché pour mon rôle de victime et me leva, toujours sous les coups. Elle commençeait à me faire un peu mal à la tête il faut dire. J'avais beau être habituer à me faire frapper, je commençeait à en avoir assez.

Je me levais doucement, comme si rien ne c'était passé. Elle n'avait pas l'air surprise. Normal, elle était bête. Je lui souris une dernière fois avant de la prendre par les cheveux et de la tirer en arrière - avec une vitesse assez incroyable - et de lâcher par la suite. Je me surpris de savoir que je ne l'avais pas fait atterir par terre avec une incroyable force comme je l'aurais voulue. C'était juste... Tout mou.


Le reste était flou. Ma vision je veux dire. Je commenceait à voir flou. Je n'aurais pas dû la laisser me frapper plus longtemps. Mes jambes ne me permettant pas de rester debout, je m'allongea sur le sol. Kyoku était par terre elle aussi... J'attendais le moment ou j'aurais assez de force pour partir. Je devais arrêter de la frapper. Si je continuais, elle allait riposter et je n'allais pa tenir jusqu'au dortoir : elle était très forte. Plus forte que je ne l'aurais imaginer. Je m'essaya donc à me relever, sans succès. Je réessaya et arriva à me relever. Misuko l'était aussi. Il faut dire, je l'avais frapper avec la même force qu'un nourrisson.
Me restant un peu de forces, je pouvais me décider à lui parler et au cas où elle se déciderait à vouloir toujours me frapper, je pouvais m'en servir.


" - Tu es très forte Misuko. Tu m'épate je dois dire. "

Si c'était pas de la provoc' ça... Je m'arrêterais jamais je crois ( Et ça ne me déplaisait pas tant que ça. Au contraire, je m'en réjouissais plus qu'autre chose ) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Détente à la librairie ? - Kyoku Mitsuko.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé ] Mitsuko Sachigo
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]
» Une bonne détente .....Ooh mais c'est Draka!
» Et vous ? Ca vous tente d'écrire un livre ? [sondage]
» Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Negima ! Mahora Legends ! :: Le Rôle Play :: La Ville :: Librairie-
Sauter vers: